Petit concours pour déterminer le titre de mon quatrième roman

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petit concours pour déterminer le titre de mon quatrième roman

Message par Admin le Sam 3 Jan - 21:50

Mon quatrième roman verra le retour de Massimo Zanetti après une pause lors de Lignes de sang.
L'intrigue générale du bouquin est le cannibalisme et vous promet certaines scènes particulièrement violentes.

Si vous avez des idées de titre, n'hésitez pas.
Je l'avais nommé Sans interdit mais je n'aime pas vraiment.

Le cadeau ? Bonne question? Un remerciement dans le bouquin + 1 exemplaire offeret et dédicacé par mes soins (bon après va falloir attendre un certain temps parce qu'il est loin d'être édité...)

Bonne soirée à tous.

Gilles
avatar
Admin
Admin

Nombre de messages : 746
Age : 50
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 30/11/2008

http://gillescaillot.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit concours pour déterminer le titre de mon quatrième roman

Message par Mag le Dim 4 Jan - 12:20

"Une affaire de goût"..

_________________
""Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler."
avatar
Mag

Nombre de messages : 1064
Age : 45
Localisation : Dans le Sud
Date d'inscription : 30/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit concours pour déterminer le titre de mon quatrième roman

Message par Catoche le Dim 4 Jan - 19:22

" Aimer son prochain "
avatar
Catoche

Nombre de messages : 77
Age : 48
Localisation : Marsac-sur-l'Isle
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Suggestions

Message par Marco le Lun 5 Jan - 10:12

"Festins sanglants" ou "Chair humaine" ???
avatar
Marco

Nombre de messages : 572
Age : 48
Localisation : Belgique, province du Luxembourg
Date d'inscription : 01/12/2008

http://marco.skynetblogs.be

Revenir en haut Aller en bas

Autre idée éventuelle

Message par Marco le Lun 5 Jan - 11:36

Buffets barbares

Bestialité
avatar
Marco

Nombre de messages : 572
Age : 48
Localisation : Belgique, province du Luxembourg
Date d'inscription : 01/12/2008

http://marco.skynetblogs.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit concours pour déterminer le titre de mon quatrième roman

Message par sylio le Lun 5 Jan - 12:52

Repas sanglant
Goût étrange
Morceaux de choix
avatar
sylio

Nombre de messages : 1890
Age : 52
Localisation : ermont
Date d'inscription : 03/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

...

Message par Marco le Lun 5 Jan - 17:26

Mangeurs d'hommes
avatar
Marco

Nombre de messages : 572
Age : 48
Localisation : Belgique, province du Luxembourg
Date d'inscription : 01/12/2008

http://marco.skynetblogs.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit concours pour déterminer le titre de mon quatrième roman

Message par sylio le Lun 5 Jan - 20:50

Saveurs humaines
avatar
sylio

Nombre de messages : 1890
Age : 52
Localisation : ermont
Date d'inscription : 03/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

...

Message par Marco le Mar 6 Jan - 10:09

Vu le milieu où cela se passe, une idée de jeu de mots : Immondanités
avatar
Marco

Nombre de messages : 572
Age : 48
Localisation : Belgique, province du Luxembourg
Date d'inscription : 01/12/2008

http://marco.skynetblogs.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit concours pour déterminer le titre de mon quatrième roman

Message par Admin le Jeu 8 Jan - 23:56

Ouh... Alors là, immondanité ça me plait bien...
avatar
Admin
Admin

Nombre de messages : 746
Age : 50
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 30/11/2008

http://gillescaillot.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit concours pour déterminer le titre de mon quatrième roman

Message par pgrosjean le Mar 20 Jan - 21:33

Un tueur en série cannibale ?
Pourquoi pas en cette période de soldes: FAIM DE SÉRIE ...
avatar
pgrosjean

Nombre de messages : 10
Age : 51
Localisation : Lille
Date d'inscription : 20/01/2009

http://www.grandsdetectives.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit concours pour déterminer le titre de mon quatrième roman

Message par Admin le Mar 20 Jan - 21:49

bonsoir Pascal,
Heureux de te voir sur le forum.
Pas mal le jeu de mot.
Ca va être serré...
J'en profite pour vous rappeller que ce petit concours n'est pas encore terminé. J'attends encore vos propositions.

Bonne soirée à toutes et tous.
avatar
Admin
Admin

Nombre de messages : 746
Age : 50
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 30/11/2008

http://gillescaillot.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit concours pour déterminer le titre de mon quatrième roman

Message par Phigaro le Mer 21 Jan - 1:45

Anthropos
(grec= Homme)

Cariba,
Caniba

(caniba ou cariba utilisé par les Taïnos que Christophe Colomb a rencontrés lors de son premier séjour sur Hispaniola. Il désignait alors, selon Colomb, les redoutables populations de l'est de l'île qui combattaient les autres peuples indigènes et mangeaient leurs victimes. En débarquant à la Guadeloupe en novembre 1493, Colomb et son équipage ont découvert des ossements humains qu'ils ont alors attribués aux mêmes peuples Cariba, Caniba, devenus Caribales ou Canibales

Lestrygons
je l'aime bien celui là.
(peuple antropophage dans l'Odysée d'Homère)

histoire de nous aider un peu.. Embarassed serait-il possible d'avoir un peu de détail (juste un tout petit peu) sur l'histoire, les lieux, ... ?.
avatar
Phigaro

Nombre de messages : 33
Age : 44
Localisation : Paris 3ème
Date d'inscription : 16/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit concours pour déterminer le titre de mon quatrième roman

Message par Attila le Mer 21 Jan - 3:09

Journal d'un ogre Wink
Cronos (mythologie grec il a dévoré ses propres enfants)
M. Carne
Mister Cannibale (en hommage à Sacha Distel "Monsieur Cannibale") Smile
avatar
Attila

Nombre de messages : 3
Age : 41
Date d'inscription : 21/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit concours pour déterminer le titre de mon quatrième roman

Message par sylio le Mer 21 Jan - 10:17

pgrosjean a écrit:Un tueur en série cannibale ?
Pourquoi pas en cette période de soldes: FAIM DE SÉRIE ...

Ah, depuis le temps que je cherchais quelque chose avec "faim" tu m'as devancé Laughing
avatar
sylio

Nombre de messages : 1890
Age : 52
Localisation : ermont
Date d'inscription : 03/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit concours pour déterminer le titre de mon quatrième roman

Message par pgrosjean le Mer 21 Jan - 11:25

sylio a écrit:
pgrosjean a écrit:Un tueur en série cannibale ?
Pourquoi pas en cette période de soldes: FAIM DE SÉRIE ...

Ah, depuis le temps que je cherchais quelque chose avec "faim" tu m'as devancé Laughing

Désolé, Sylvie...
Wink
avatar
pgrosjean

Nombre de messages : 10
Age : 51
Localisation : Lille
Date d'inscription : 20/01/2009

http://www.grandsdetectives.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit concours pour déterminer le titre de mon quatrième roman

Message par Catoche le Mer 21 Jan - 12:25

Il est évident que ce serait plus facile avec quelques indications sur le roman ! Alors au risque de tomber à côté, je propose malgré tout : Gastron'homme
Ma fille a aussi pensé à : En os et sans chair ou Sans chair et en os.
Je pensais aussi à un jeu de mot : Dégustation (déguster pour celui qui mange mais aussi pour celui qui souffre !).
avatar
Catoche

Nombre de messages : 77
Age : 48
Localisation : Marsac-sur-l'Isle
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit concours pour déterminer le titre de mon quatrième roman

Message par Admin le Mer 21 Jan - 12:39

Bonjour les amis. À la demande générale je posterai le synopsis des que possible. Encore en déplacement aujourd'hui.
avatar
Admin
Admin

Nombre de messages : 746
Age : 50
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 30/11/2008

http://gillescaillot.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit concours pour déterminer le titre de mon quatrième roman

Message par Catoche le Mer 21 Jan - 19:41

Chair payé
avatar
Catoche

Nombre de messages : 77
Age : 48
Localisation : Marsac-sur-l'Isle
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit concours pour déterminer le titre de mon quatrième roman

Message par Admin le Sam 24 Jan - 14:59

Bonjour à tous,
Après une semaine de dingues....
Voici le prologue de Sans interdit, titre qui, vous l'aurez compris, ne me plaît pas du tout...
D'où ce petit concours.

Voici déjà le prologue :

— Hervé ! Tu as entendu ?
— Hummmm…
— Hervé, réveille-toi. Y a quelqu’un en bas !
— Hummmm.
— Hervé, bordel !!! Je te dis qu’il y a quelqu’un, reprit pour la troisième fois la jeune femme tout en secouant énergiquement l’homme qui dormait à ses côtés.
— Quoi ?! Qu’est-ce qui y a ?, grommela-t-il en émergeant d’un profond sommeil.
— Quelqu’un est entré dans la maison !
— Qu’est-ce que tu racontes ?
— J’en suis sûre ! Je viens d’entendre du bruit au rez-de-chaussée.

Dans un demi-sommeil, l’homme se redressa en grognant et tendit l’oreille. Hormis le tic-tac de la petite horloge, rien n’attira son attention.

— Ce n’est qu’un cauchemar, ma chérie. Il n’y a personne ! Allez, rendors-toi. »
— Hervé, je suis sûre de moi !, répliqua-t-elle tout en restant assise sur le lit.
— Pfff… Bon. Je vais descendre si c’est vraiment ce que tu veux, mais sache que c’est uniquement pour te faire plaisir.
— On ne devrait pas plutôt appeler la police ? C’est peut-être dangereux ?
— La police, t’es dingue ?! Pour qu’ils se déplacent pour rien ? J’en ai pour une minute.

L’homme, en sous-vêtements, se leva en tâtonnant puis enfila une paire de pantoufles.
Après une tentative inutile sur l’interrupteur, il entama, en bougonnant, la descente des marches qui menaient au salon.

— Maudite centrale électrique ! Elle est encore en rade. Va vraiment falloir qu’on appelle un électricien demain. Ça devient insupportable !

Trois minutes plus tard, il était de retour dans la chambre à coucher.

« Tu vois, je te l’avais dit : il n’y a personne. Tu as rêvé. Allez, viens contre moi. »

La jeune femme le regarda avec tendresse et se lova contre son épaule.

— Merci.
— C’est tout ? Je pensais que j’aurais le droit à mon câlin.
— T’es con… T’as vu l’heure qu’il est ?
— Et alors ?! Je te signale que tu m’as réveillé et que je n’ai plus sommeil par ta faute.
— Euh… C’est pas faux !
— Donc, j’estime être lésé et pouvoir réclamer mon dû.
— Tu ne perds pas le nord, toi ! Allez, viens…, reprit-elle en faisant glisser les quelques centimètres carrés d’étoffe qui cachaient son intimité. D’un mouvement d’épaule, elle le frôla et se cala sur le dos.
— Quoi ?! Et c’est moi qui dois faire tout le boulot ?
— Eh bien oui ! J’suis fatiguée. Je te laisse le matos, à toi de t’en servir.

Hervé la regarda d’un œil complice et vint s’allonger contre elle. Sa peau était douce et son odeur enivrante.

— Tu sais que je t’adore ?, poursuivit-il en lui effleurant les seins.
— Je sais ! Je sais !, pouffa-t-elle. Mais c’est normal, non ? Ce n’est pas pour rien que je suis ta p’tite femme !
— Ouais. Et ce bébé ?
— Quoi ?! C’est toi qui m’en parles maintenant ?
— Ben oui. Faudra qu’on y pense un de ces jours, non ?

Delphine le regarda, ne sachant pas trop quoi répondre. Elle se demanda s’il disait ça sérieusement. En tout cas, c’était la première fois qu’il en parlait comme ça.
L’idée était peut-être en train de germer…

Ils firent l’amour, mais elle ne réussit pas à profiter de ce moment d’intimité. Son esprit était ailleurs.
Pendant les vingt minutes que durèrent leurs ébats, elle ne put s’empêcher de penser et d’échafauder les scénarios les plus improbables.
Elle était intimement persuadée qu’il y avait eu du bruit tout à l’heure.

Alors qu’Hervé tomba comme une souche après s’être retiré, elle tourna pendant un long moment sans trouver le sommeil. Une bonne demi-heure plus tard, elle finit par sombrer à son tour, épuisée.

Vers quatre heures du matin, quelque chose la réveilla en sursaut. Une sensation désagréable venait de la tirer de son sommeil mais cette fois, ce n’était pas un mauvais rêve.

Le lit était moite, presque trempé.
Pourtant, la température était fraîche et elle n’avait pas transpiré.
Elle actionna machinalement l’interrupteur de la lampe de chevet, mais se reprit en se cognant le front du plat de la main.

— Quelle conne ! T’as vraiment aucune mémoire, ma pauvre !, lança-t-elle, en se rappelant les paroles d’Hervé à propos du panneau électrique.

Elle se releva et s’assit au bord du lit à moitié comateuse.
L’odeur était, elle aussi, différente. Ça sentait le chaud… une odeur tenace, entêtante.
Intriguée, elle prit son téléphone portable, posé sur le chevet, et en fit coulisser le volet. Avec la faible lumière émise, elle pourrait au moins discerner la silhouette des meubles et aller chercher une bougie.

La lueur illumina la pièce quelques secondes, juste le temps nécessaire pour qu’elle se rende compte que son compagnon n’était plus à ses côtés.

Où est-il passé ?

Elle renouvela son geste en tendant cette fois-ci le bras pour permettre au faible rétroéclairage de dissiper au maximum la pénombre de la nuit.

La petite dizaine de secondes de semi-clarté lui permit de discerner les taches sombres et démesurées qui s’étendaient sur les draps.

Avec appréhension, elle réitéra son geste une fois de plus.

Et là, elle hurla de terreur.
avatar
Admin
Admin

Nombre de messages : 746
Age : 50
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 30/11/2008

http://gillescaillot.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit concours pour déterminer le titre de mon quatrième roman

Message par Admin le Sam 24 Jan - 15:02

Voici un autre passage pour vous mettre dans l'ambiance, quelques pages plus loin :

Ils marchèrent d’un pas rapide et pénétrèrent dans l’amas de tôles vétustes. Une véritable armada de flics s’agitaient de tous côtés, telle une fourmilière en déroute.

— Bonjour, Capitaine, entama l’un des hommes qui gardaient l’accès en venant à leur rencontre.
— Bonjour ! Zanetti et Chabrol, Criminelle. On nous attend !
— Je sais. Le Commissaire Hermann nous a informés de votre arrivée.
— Alors, qu’est-ce qu’on a ?
— C’est pas joli-joli. Tout se passe dans la chambre froide. Suivez-moi.

En silence, les deux hommes emboîtèrent les pas du gardien de la paix en observant le décor de métal rouillé. Ils traversèrent un vaste hall d’entrée vide de tout contenu puis empruntèrent un long couloir frais et obscur.

— Brrr… Pas très engageant, commenta Anicet, qui scrutait d’un œil attentif la moindre parcelle du bâtiment.
— Ouais. Et vous allez voir ! Ce qu’on a trouvé là-bas est à gerber.

Quelques secondes plus tard, ils débouchèrent sur un cul-de-sac dont une des parois était ajourée d’une grande porte étanche. Devant elle, un petit groupe s’était formé. Parmi les hommes en uniforme, Richard semblait donner ses dernières consignes.

— Bonjour Richard, entama Massimo en envoyant une tape amicale sur l’épaule de son ami de la PTS.
— Hé ! Qu’est-ce que tu fais ici ? Je ne t’attendais pas sur cette affaire.
— Moi non plus ! Hermann vient de me confier l’enquête. Je te présente Anicet… euh…
— Chabrol !, rajouta l’homme trapu caché dans son dos. J’arrive de Marseille… La BAC.
— Enchanté ! Richard Toulalan, répondit le technicien en lui tendant la main. Je travaille à la police technique et scientifique d’Ecully.
— Enchanté !
— Lucie est ici ?, abrégea Massimo, scrutant déjà l’intérieur de la grande salle réfrigérée.
— Oui. Elle est en train de procéder aux relevés. On a un truc démentiel là-derrière. J’ai jamais vu une merde pareille.
— Je sais. Hermann nous a mis au parfum. Avez-vous trouvé quelque chose ?
— Non, rien de probant pour l’instant, malheureusement. Juste une chiée de cadavres. On verra ce que le Luminol nous révélera.
— Tu as une idée des identités des victimes ?
— Non, pas encore mais on a de tout : des femmes, des hommes… et même des enfants !
— Bordel !
— Ouais, c’est moche. D’autant plus que les corps ont été… euh, comment dire… ?

Il marqua un temps d’arrêt, cherchant visiblement ses mots.

« C’est impossible de décrire un truc pareil. On dirait… euh… oui… on dirait des carcasses sorties d’un abattoir et prêtes à être vendues à un supermarché. »
— Arrête ! C’est immonde ! Tu m’accompagnes ? Je vais aller jeter un coup d’œil.
— Évidemment.
— Anicet, vous venez avec nous ?
— Bien sûr, Capitaine.

Les trois hommes entrèrent dans l’espace glacé. La chambre réfrigérée avait été débranchée dès l’arrivée de la première équipe sur les lieux, mais le froid, encore présent, les mordit jusqu’à l’os.

— Bon sang, ça gèle là-dedans !, reprit Massimo, relevant instinctivement le col de son manteau.

Malgré la fraîcheur de la journée, la température de la pièce tranchait avec celle de l’extérieur. Il devait encore y faire moins dix degrés.

— Et ce n’est encore rien. Tout à l’heure, on avait moins vingt-cinq. Les hommes se sont relayés toutes les trois minutes. C’était impossible de bosser dans ces conditions. Maintenant, ça va beaucoup mieux.

Massimo s’approcha de la jeune femme penchée sur le sol. Elle était occupée à passer la pièce au crayon chimique. Apparemment sans grand succès.

— Salut, Lucie !
— Hé, Massimo ! Ça y est ?! Ils t’ont filé l’enquête ?
— Oui. Hermann m’a confié le bébé.
— Et lui ?, fit-elle en penchant la tête dans la direction du flic bedonnant qui scrutait avec soin les cadavres suspendus.
— Je te présente mon nouvel adjoint ! Mon cher Commissaire me l’a collé dans les pattes… comme si j’avais besoin de ça. Alors, qu’est-ce qu’on a ?
— Euh… pas grand-chose. Mais je pense que ce n’est qu’un endroit de stockage. Les traces de sang sont trop partielles. D’après les premiers relevés, aucune victime n’est morte ici.
— Combien de cadavres ?
— Vingt-deux : cinq hommes, quinze femmes et deux enfants.

Massimo secoua la tête.

— Dis-moi que je rêve !
— Non, malheureusement. C’est la triste réalité. On va avoir un boulot de dingues. Et comme si cela ne suffisait pas, on a encore quatre autres macchabées dans un camion frigorifique. Ils devaient être livrés aujourd’hui. C’est la routière qui a intercepté le chauffeur.
— Qu’est-ce que t’en penses ?
— Celui qui a fait ça n’est pas un amateur. C’est même un travail de professionnel. On se croirait dans la chambre froide d’une boucherie.
— J’ai pas encore eu le temps de regarder les corps.
— Va en juger par toi-même… Tu verras, c’est vraiment du travail soigné.

Massimo quitta la spécialiste de la PTS et rejoignit Anicet auprès des glaçons de chair suspendus.
Le flic était déjà à la recherche d’éléments.

— C’est incroyable !, fit-il avec un fort accent méridional.
— Quoi donc, Anicet ?
— Tout ça ! À quoi ça rime ?
— J’en sais rien. Un vaste trafic de viande humaine ?!
— Vous pensez réellement ce que vous venez de dire ?
— Oui ! Ça en a l’air, non ? En tout cas, pour le savoir, on va devoir remonter les pistes et vu le nombre de personnes concernées, ça va nous occuper à plein temps.

Les deux hommes restèrent un long moment sur place, tâchant de s’imprégner au maximum de ce qu’ils venaient de découvrir.
Devant eux, sur plusieurs mètres carrés, une forêt de corps pétrifiés attendait le retour de son boucher.

Avant de partir, leur regard se porta sur le plus petit du lot. Un mètre trente maximum. Vu le squelette, il devait s’agir d’une petite fille d’une dizaine d’années…

— Allez, on y va, Anicet. Je ne veux plus voir ça !
avatar
Admin
Admin

Nombre de messages : 746
Age : 50
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 30/11/2008

http://gillescaillot.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit concours pour déterminer le titre de mon quatrième roman

Message par badsepuku le Sam 24 Jan - 22:53

Mangeur d'âmes
avatar
badsepuku

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 24/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit concours pour déterminer le titre de mon quatrième roman

Message par erta le Sam 24 Jan - 23:33

"Les cannibales n'ont pas de cimetière"
avatar
erta

Nombre de messages : 2
Age : 44
Localisation : Au bord du monde
Date d'inscription : 24/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit concours pour déterminer le titre de mon quatrième roman

Message par superzoe le Dim 25 Jan - 11:25

sang faim

A toute faim utile

Invitation (par rapport au théme de ton livre)

faim de vie

superzoe

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit concours pour déterminer le titre de mon quatrième roman

Message par Admin le Dim 25 Jan - 14:21

Pascal, Badsepuku, Erta et Superzoe, bienvenue
Merci d'avoir rejoint ce petit forum.
Vous pouvez si vous le souhaitez venir vous présenter :ici

Amicalement

Gilles
avatar
Admin
Admin

Nombre de messages : 746
Age : 50
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 30/11/2008

http://gillescaillot.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit concours pour déterminer le titre de mon quatrième roman

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum